Image entête SEPANSO
Logo FNE

Grenouille rousse Rana temporaria (Linné, 1758)

 

Description : « Un museau de boxeur »

Elle ressemble à la Grenouille agile mais a un museau busqué et des pattes postérieures plus courtes.

 

Chant : « La grenouille qui ronronne »

Le chant est émis sous l’eau, il ressemble à un grognement, un ronronnement…

 

Répartition : « Une girondine discrète »

Elle a une large répartition en Europe.                               

La Grenouille rousse est commune en France avec des densités particulièrement importantes dans la moitié nord et notamment dans les zones humides situées en altitude.

Elle a longtemps été considérée comme absente de Gironde mais plusieurs populations sont présentes dans notre département. Un travail important de prospection est à mener.

 

Habitat : « Elle n’a pas froid aux pattes »

Elle se rencontre dans toutes sortes d’habitats, même situés à haute altitude ; c’est une espèce ubiquiste sauf dans la moitié sud où elle a une préférence pour les boisements frais.

 

Mœurs : « Une grenouille en hiver »

Cette espèce très précoce se reproduit à partir du mois de décembre.

Les biotopes de reproduction sont très variés : mares, étangs, prairies humides mais également des milieux avec des pH très bas comme des tourbières.

Il peut y avoir parfois des regroupements de plusieurs centaines de pontes, posées sur le fond ou flottant à la surface.

 

Particularités : « Un esprit de famille très particulier »

Les têtards consomment parfois les pontes et les larves d’autres espèces d’amphibiens qui arrivent plus tard sur les sites de reproduction.

 

Menaces : « Son principal prédateur : le grenouillard »

Dans l’Est de la France, sa pêche entraîne parfois des excès.

 

Statut de protection :

Elle est partiellement protégée en France, elle peut faire l’objet d’une pêche.