Image entête SEPANSO
Logo FNE

 

Communiqué de presse de la SEPANSO (7 avril 2006)

 

Communiqué       avril 2006

 

 

Autoroute A65 Langon/Pau : la SEPANSO pour le respect de l’intérêt général 

 

 

Ainsi que le rappelle un sondage récent réalisé par TNS-Sofres, près de 87 % des habitants de notre région se disent inquiets de l’avenir de la planète, et tout particulièrement du réchauffement climatique.

Dans ce contexte, le projet d’autoroute A65 Langon/Pau, dont l’enquête publique a démarré le 03/04/06, préoccupe tous ceux qui sont attentifs en Aquitaine, à la dégradation de l’environnement et à l’aggravation des risques climatiques.

 

Tout au long de ses 150 km, cette nouvelle autoroute entaillera durablement la forêt qu'elle contribuera à fragmenter et saccagera plus de 1500 hectares d’espaces naturels, au seul bénéfice du transport routier, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Face à l’option de l’amélioration de la voie existante, possible à moindre coût, ce projet onéreux et destructeur de l'environnement n’est même pas justifié par la saturation du réseau. En effet, malgré les prévisions de trafic les plus optimistes, cette autoroute sera toujours déficitaire et il est déjà prévu de verser au concessionnaire une subvention d'équilibre de 500 millions d'euros à la charge du contribuable !

 

Au moment même où s'envolent de façon durable les prix du baril de brut, l'A65 est devenue désormais le symbole d'une vision totalement obsolète de l'aménagement du territoire : dernière autoroute à ouvrir en Aquitaine, elle sera probablement aussi la première à fermer pour devenir une friche.

 

Ceux qui se sont mobilisés avec force contre le passage d'une LGV vers Toulouse au travers des territoires vierges du Sud Gironde sont en droit aujourd'hui de se demander si la seule justification crédible de ce projet pharaonique ne serait pas de pouvoir servir de prétexte à l'ouverture, contre l'avis des populations, d'une Ligne à Grande Vitesse vers Mont de Marsan, adossée à ce nouveau corridor créé dans le milieu naturel.

 

En conséquence la SEPANSO appelle les Aquitains soucieux du devenir de la planète à participer à l'enquête publique et à manifester leur désapprobation face à ce projet d'un autre temps, dispendieux et dévastateur.

 

Elle appelle également les décideurs à prendre enfin des décisions conformes à l'intérêt général, c’est-à-dire préservant l’environnement, anticipant la raréfaction des combustibles fossiles et renforçant la lutte contre les changements climatiques.

 

 

Contact Presse :  Daniel DELESTRE               06 81 16 43 23

                           Philippe BARBEDIENNE    05 56 91 33 65