Autoroute A65 Langon-Pau : un bilan septennal très médiocre

 

7 ans après sa mise en service, le temps est venu des premiers bilans globaux de l’Autoroute A65 Langon/Pau.
Selon deux rapports publiés en 2017, le bilan socio-économique global de cet ouvrage est pour le moins mitigé, et ne justifie absolument pas les atteintes considérables à l’environnement, aux biens et à la qualité de vie des riverains, observées lors de sa construction.

Voici venu le temps des premiers bilans, pour cette autoroute Langon/Pau mise en service en décembre 2010, et si décriée.
Pour M. Patrick Dufau de Lamothe, auteur d’un rapport fort intéressant et consultable ci-dessous :
"La construction de l’A65 a porté des atteintes considérables et durables à l’environnement, aux biens et à la qualité de vie de certains de ses riverains. Les retombées économiques, tant vantées par ses partisans, ont beaucoup de mal à être présentées, faute d’être simplement visibles, significatives et donc mesurables sans doute.
Alors, les mêmes se rabattent sur la sécurité, certes elle a un prix. Mais comment justifier, au sens de l’intérêt général, que seuls ceux qui peuvent payer les tarifs exorbitants de l’A65 y auraient « droit ».
Sur le strict plan des transports, l’outil avec une fréquentation qui n’atteint que 56 % de ce pourquoi il a été créé, ne trouve pas sa justification. [1]

Les remarques du Conseil Général à l’Environnement et Développement Durable (CGEDD) dans son rapport de juillet 2017, confirment certains aspects du premier rapport :

Sécurité routière
La fréquence des accidents sur le corridor formé d’A65 et de l’axe historique s’est dégradée avec la mise en service d’A65 mais leur gravité, mesurée en fréquence de tués et de blessés hospitalisés, a heureusement diminué. Cette diminution est cependant plus faible que sur l’ensemble du réseau routier français sur la même période pour les tués. Elle est plus forte pour les blessés hospitalisés.

Effets sur le territoire et l’économie locale
Il en ressort que les effets d’A65 sur le territoire sont assez limités et globalement moindres que ceux attendus. Il n’y a pas eu de rupture dans les évolutions démographiques locales ni de développements spécifiques de l’urbanisation. Localement les commerces en centre-bourg n’enregistrent pas la baisse marquée de leur activité qui leur était annoncée . Les territoires intermédiaires desservis sont peu urbanisés et présentent un potentiel touristique limité. Le développement économique a également été faible : peu de zones d’activités et des réalisations encore en deçà des prévisions. In fine, A65 semble surtout profiter à l’agglomération de Pau et à certaines de ses filières économiques qui apprécient cette liaison fiable, confortable et performante pour rejoindre Bordeaux.

Mise à jour du 23/08/2017

Notes

[1et ce malgré l’obligation, promulguée en novembre 2013, faite aux camions de transit circulant sur l’axe Langon-Pau de délaisser la route au profit de l’autoroute A65