Travaux de réhabilitation de la décharge d’Audenge

 

La décharge d’Audenge constitue encore aujourd’hui un point noir environnemental en Gironde.
Espérons que les travaux entrepris en 2016 sous l’égide de l’ADEME, réduisent les impacts environnementaux de cette importante décharge, située non loin des territoires sensibles du Bassin d’Arcachon.

Bien que fermé officiellement depuis le 7 juillet 2007, le site de la décharge d’Audenge situé au bord du bassin d’Arcachon, constitue un des points noirs environnementaux de la Gironde. [1]
Une opération lourde de réhabilitation de ce site est en cours, qui suscite toute la vigilance de la SEPANSO Gironde et de ses associations membres concernées.
Voici quelques informations sur le site et l’état d’avancement des travaux de réhabilitation d’après la fiche BASOL du 03/02/2016 .

Description du site :
Ancienne décharge d’ordures ménagères et de résidus urbains exploitée par la mairie d’Audenge et implantée sur la commune d’Audenge (33), au lieu-dit "liougey sud". Sa surface est d’environ 40 ha.
Elle a essentiellement accueilli les déchets ménagers de la commune d’Audenge et des collectivités situées autour du BASSIN D’ARCACHON.

Suite à la cession à la S.A.S. EDISIT, du centre de tri-transit de déchets propres et secs et du casier "Amiante", L’installation de stockage se présente en 3 zones d’exploitation distinctes, à savoir :
- la zone A (d’une superficie de plus de 14 ha), localisée sur la partie Est du site, correspondant à la zone la plus ancienne de stockage des déchets ménagers et assimilés. Des travaux de réhabilitation ont été réalisés sur cette en zone dans les années 2000.
- la zone B (d’une superficie de plus de 16 ha), localisée sur la partie centrale du site, en fin d’exploitation depuis le 31 décembre 2007. Elle était principalement consacrée austockage des ordures ménagères et des déchets industriels banals. La zone B est également concernée par les installations suivantes :
- un centre de tri de résidus propres et secs,
- un casier d’amiante liée exploité depuis 1997.
- la zone C (d’une superficie de plus de 9,5 ha), localisée sur la partie Ouest du site, en fin d’exploitation depuis le 31 décembre 2007. Elle était réservée aux Résidus de Broyage Automobile (RBA).

Intervention de l’ ADEME
L’arrêté préfectoral du 06/03/2012 mandate l’ADEME pour l’exécution des travaux de remise en état et de finalisation de la couverture des 3 zones de décharge et de gestion des eaux de ruissellement.
A l’issue des travaux, l’ADEME proposera un programme de travaux complémentaires permettant de respecter en totalité, les prescriptions des articles 3 et 4.1 de l’arrêté du 28 février 2011 susvisé pour ce concerne la zone A de la décharge.
L’intervention de l’ADEME sur ce site est exceptionnelle (seule décharge d’OM exploitée par une collectivité déclarée à responsabilité défaillante en France). L’année 2013 a été consacrée à la définition des travaux et à l’appel d’offres pour une première tranche de travaux qui débuteront en 2014. Le retard a conduit à la remise de l’avant-projet de travaux en septembre 2014.
Le 23/10/2014, l’ADEME sollicite quelques ajustements et modifications de l’arrêté préfectoral du 06/03/2012, en y intégrant le nouveau planning des travaux.
L’arrêté du 28/04/2015 annule et remplace l’arrêté du 06/03/2012.

Réalisation des travaux de réhabilitation
Une réunion d’information sur les travaux de réhabilitation de la décharge est organisée le 03/02/2016 à la mairie d’Audenge. [2] [3]
Le site de la mairie d’Audenge fournit des informations sur l’avancée des travaux , ici.

Contentieux juridique
Aux termes d’un procès en correctionnel pour escroquerie, exploitation non autorisée d’installation classée et corruption passive et active, dans lequel la SEPANSO s’était portée partie civile aux côtés de la ville d’Audenge et de la communauté de commune du bassin d’Arcachon nord (Coban), les responsables de l’entreprise gestionnaire de la décharge ont été lourdement condamnés le 18 octobre 2010.
Dans son arrêt prononcé publiquement le 11 septembre 2012, la cour d’appel de Bordeaux a confirmé l’essentiel du jugement du 18 octobre 2010.

D. Delestre

Mise à jour du 06/02/2016


Notes

[1On lira avec intérêt l’analyse de Dominique Nicolas, parue dans Sud-Ouest Nature N°151 de février 2011 : Décharge d’Audenge. Un scandale écologique et financier. http://www.sepanso.org/so_nature/Pdf/son_151-complet.pdf

[2Audenge : la réhabilitation du centre d’enfouissement des déchets débute ce mois ci . Bernadette Bourg. Sud Ouest. 04/02/2016.http://www.sudouest.fr/2016/02/04/audenge-la-rehabilitation-du-centre-d-enfouissement-des-dechets-debute-ce-mois-ci-2263943-2742.php

[3Présentation des travaux de réhabilitation de la décharge d’Audenge. Préfecture de la Gironde. 03/02/2016. http://fr.calameo.com/read/004643489c99eb0246b1a