Schéma régional climat, air et énergie (SRCAE) de l’Aquitaine

 

Le Schéma régional climat, air et énergie de l’Aquitaine a été officiellement entériné le 15 novembre 2012

Après plus d’un an d’une maturation parfois laborieuse, le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Énergie (SRCAE) d’Aquitaine a été définitivement adopté par le Conseil régional et l’Etat, le 15 novembre 2012 [1].
Le SRCAE définit les grandes orientations et objectifs régionaux en matière de lutte contre le changement climatique, d’efficacité énergétique, de développement des énergies renouvelables terrestres et d’amélioration de la qualité de l’air.
Les objectifs fixés par le scénario de référence du SRCAE d’Aquitaine sont les suivants :

  • une réduction de 12,7% des consommations énergétiques finales d’ici 2020 par rapport à celles de 2008,
  • un gain d’efficacité énergétique de 25,5% d’ici 2020 par rapport à 2008
  • une production des énergies renouvelables équivalente à 25,4% de la consommation énergétique finale en 2020,
  • une réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2020 par rapport à celles de 1990,

Ce schéma comprend deux volets :
- un rapport présentant la situation régionale en termes de consommation et production d’énergie, de vulnérabilité climatique et de qualité de l’air, ainsi que les potentiels et les objectifs pour 2020 de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de consommation énergétique et de production d’énergies renouvelables ;
- des annexes au rapport, parmi lesquelles figure le schéma régional éolien, arrêté par le Préfet de région le 6 juillet 2012 qui définit les parties du territoire aquitain favorables au développement de l’énergie éolienne qui peuvent conduire à l’implantation de Zones de Développement de l’Éolien (ZDE).

Ce schéma imagine une croissance économique de 1,3% en moyenne entre 2008 et 2015 et de 2,2% entre 2015 et 2020, soit une croissance totale de 22,00% sur la période 2008-2020.
Etonnamment, ce schéma suppose donc l’absence de lien entre croissance économique d’une part, et consommation énergétique et émissions de GES d’autre part, contrairement à ce qui a pu être observé dans la passé et aux avis de nombreux experts énergétiques. [2]
On peut ajouter que ce schéma a éludé tout débat sur l’avenir du nucléaire et tout particulièrement celui de la centrale nucléaire de Blaye.
Il reste malgré tout à espérer que, compte tenu de l’urgence climatique actuelle [3], ce schéma soit plus efficace que le précédent Plan Climat Aquitain qui n’avait pas permis une baisse des émissions de GES de l’Aquitaine, alors que dans le même temps les émissions nationales diminuaient.

Les objectifs de ce SRCAE doivent maintenant être déclinés au niveau du Conseil général de la Gironde et des principales collectivités territoriales du département.

D. Delestre

A lire  :

Premier bilan de la mise en place des schémas régionaux Climat – Air – Énergie (SRCAE)  :
Rapports n° 008371-01 et n° 2012/24/CGEIET/CI de Mars 2013
http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/008371-01_rapport_cle213651.pdf

Mise à jour du 22/08/2013