Energies renouvelables

Centrale nucléaire de Braud et Saint Louis

Réchauffement climatique



Impact du réchauffement climatique sur le potentiel de production électrique de la centrale du Blayais

 

Le réchauffement des eaux de l’estuaire de la Gironde est un facteur limitant de l’utilisation de la centrale nucléaire de Blaye
La centrale nucléaire du Blayais comporte quatre tranches à eau sous pression (PWR), d’une puissance unitaire de 925 MW. Les mises en service industrielles ont été effectuées : • le 1er décembre 1981 pour la tranche 1, • le 1er février 1983 pour la tranche 2, • le 14 novembre 1983 pour la tranche 3, • le 1er octobre 1983 pour la tranche 4. Chaque tranche a besoin, pour le (...)

Empreintes radioactives et chimiques de la centrale nucléaire du Blayais

 

Des analyses réalisées à la demande de la Commission Locale d’Information du Nucléaire mettent en évidence les empreintes radioactives et chimiques de la centrale du Blayais, sur les milieux naturels de l’estuaire de la Gironde. Le futur plan de gestion du Parc Naturel Marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, devra démontrer sa capacité à intégrer et à maîtriser les impacts de la centrale nucléaire du Blayais sur la qualité des eaux et la biodiversité aquatique de l’estuaire.
Les (...)

Réchauffement climatique : nous allons tous rire jaune.

 

Sur le front du climat, les dernières nouvelles ne sont pas bonnes. Les émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre, n’en finissent pas de grimper, ainsi que la température moyenne du globe. Selon Meteo France, l’année 2018 est la plus chaude jamais enregistrée en France. : "La température moyennée sur l’année, proche de 14 °C, devrait se situer 1,4 °C au-dessus de la moyenne de référence 1981-2010. Un tel écart positionne 2018 au premier rang des années les plus chaudes depuis le début du XXe siècle, (...)

Elargissement à 20 km du périmètre de protection de la centrale nucléaire du Blayais

 

L’extension à 20 km du périmètre du Plan Particulier d’Intervention (PPI) autour des centrales nucléaires, dont celle du Blayais, va dans le sens d’une meilleure protection et information des populations en cas d’accident nucléaire. Il convient, malgré tout, de relativiser la portée de cet élargissement. Comme nous l’ont appris les catastrophes de Tchernobyl (1986) ou de Fukushima (2011), un grave accident nucléaire survenant sur la centrale du Blayais comme sur toute autre centrale française pourrait (...)

Surveillance des activités et sites nucléaires en Nouvelle Aquitaine

 

Avec ses 2 centrales nucléaires et ses anciennes mines d’uranium, la région Nouvelle Aquitaine a, elle aussi, sa dose de risque radioactif. La vigilance des organismes de contrôle et de surveillance, devra s’exercer longtemps après l’arrêt définitif des installations concernées.
Les activités nucléaires en Nouvelle Aquitaine sont surveillées et contrôlées par divers organismes, notamment :
l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)
l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN)
L’Agence (...)

SRADDET de Nouvelle Aquitaine : une réponse timorée aux enjeux globaux du 21ème siècle

 

Le projet de SRADDET de Nouvelle Aquitaine, ne suscite pas l’enthousiasme de la SEPANSO ni du mouvement FNE, loin s’en faut.
1) La formulation floue et évasive des objectifs et surtout des règles, vide de son contenu toute notion d’opposabilité. Le langage utilisé est flou et approximatif. Il s’agit d’orientations tendancielles plutôt que de règles du jeu ou de normes portant des obligations. Même quand la règle paraît plus prescriptive, le recours à des circonlocutions en réduisent la portée. Ce (...)

Surproduction d’électricité en Nouvelle Aquitaine

 

La production d’électricité en région Nouvelle Aquitaine est largement excédentaire, ce qui conduit à en exporter (dans d’autres régions françaises et en Espagne) plus de 27% en 2017. La croissance des énergies renouvelables n’a de sens que si elle est associée à la fermeture programmée de réacteurs nucléaires des centrales de Civaux et du Blayais, ainsi qu’à la baisse de consommation des énergies fossiles et, bien sûr, à la sobriété énergétique.
Selon les données de RTE, le bilan électrique de Nouvelle (...)

Anticiper les changements climatiques en Nouvelle Aquitaine

 

Le deuxième rapport sur le changement climatique en Nouvelle Aquitaine, intitulé "Anticiper les changements climatiques en Nouvelle Aquitaine pour agir dans les territoires" a été publié par le Comité Scientifique Régional AcclimaTerra sous la direction de Hervé Le Treut en mai 2018.
Il fait suite au premier rapport d’Acclimatera paru en 2013 , sous le titre « les impacts du changement climatique en Aquitaine »
Voici le sommaire de ce deuxième rapport, consultable en ligne ici : (...)

Plans Climat-Air-Energie Territoriaux (PCAET) en Gironde

 

A l’heure où les indicateurs du changement climatique virent au rouge, la réactualisation des plans climat-Air-Energie en Gironde paraît plus que jamais urgente et indispensable. Quand on observe la dilapidation d’énergie sur les terrasses de café (chauffées en plein hiver) ou dans les grandes surfaces commerciales (où les congélateurs jouxtent les fours à pain), il existe encore un vaste gisement de progrès en matière d’efficacité énergétique.
Le Plan climat-air-énergie territorial (PCAET) est un outil (...)

Les 16es Assises de l’Energie (Bordeaux)

 

Ces Assises de l’énergie ont soigneusement évité les sujets qui fâchent, comme l’énergie nucléaire ou la compatibilité du modèle économique dominant actuel avec la transition énergétique.
Les 16èmes Assises de l’Energie se sont déroulées à Bordeaux, du 27 au 29 janvier 2015. Etonnamment, malgré un programme apparemment très riche, et alors que la France est le pays le plus nucléarisé au monde, ces Assises ont réussi le tour de force d’évacuer la question du nucléaire. De même, les réflexions sur la nécessaire (...)

Actualités précédentes : 0 | 10