Métropole bordelaise



Observatoire des espaces naturels, agricoles, forestiers et urbains, en Nouvelle Aquitaine

 

Selon l’observatoire NAFU, le département de la Gironde a perdu 8105 hectares d’espaces forestiers et 33 000 hectares de surfaces agricoles utilisées (SAU), entre 1978 et 2018.
L’observatoire des espaces naturels, agricoles, forestiers et urbains (NAFU), met à disposition du public, des collectivités, des associations et de nombreux autres acteurs, des informations fort utiles sur les territoires de Nouvelle Aquitaine. On y trouvera notamment : 1- Un Suivi régional des défrichements : Les (...)

Bordeaux Métropole : urbanisation à grande vitesse

 

C’est un simple constat : la métropole bordelaise s’urbanise à grande vitesse. Certains s’en réjouissent, d’autres le déplorent. Comment le nier, cette urbanisation rapide et sans véritable vision d’ensemble, sinon celle de croissance et du lucrotropisme , engendre une perte de l’identité culturelle de la métropole, un appauvrissement de la qualité de vie, et un recul massif des espaces naturels, agricoles et forestiers et de la biodiversité associée. Au centre ville, on observe une minéralisation (...)

Jardins collectifs : une réponse à la minéralisation excessive de la Métropole bordelaise

 

Dans le contexte actuel de la métropolisation à grande vitesse de la Gironde, les jardins collectifs constituent une des réponses sociale, alimentaire et environnementale aux effets négatifs de l’urbanisation intensive. C’est pourquoi la SEPANSO Gironde soutient les actions qui visent à renforcer l’équipement de la Métropole bordelaise en jardins collectifs.
La croissance urbanistique et la densification de la Métropole bordelaise, a pour corollaire la disparition rapide de ses espaces naturels et (...)

Etalement urbain et artificialisation des sols en Gironde

 

Du fait de ses options d’aménagement et de son attractivité, le département de la Gironde est largement concerné par le phénomène de l’étalement urbain. Avec 19 000 hectares de plus entre 2006 et 2014, les sols artificialisés continuent de s’étendre en Gironde. Cette progression s’effectue principalement au détriment des sols naturels. Cette observation souligne l’incapacité des documents d’urbanisme et notamment les 9 Schémas de Cohérence Territoriale (SCoT) en Gironde, à juguler un phénomène, amplifié par (...)

Protection des paysages à Lussac Saint Emilion.

 

La Sepanso Gironde a soutenu une propriété viticole dans son combat contre la dégradation des paysages, à Lussac Saint Emilion.
Le tribunal administratif de Bordeaux leur a donné raison le 30/06/2015, la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux a confirmé cette décision le 13/06/2017 et le Conseil d’Etat a validé le tout le 23 mars 2018.
Echos médiatiques :
Tennis couvert contre vignes : jeu, set et match pour les vignes !
Jean-Pierre Stahl .13/07/2017 . France 3. (...)

Schémas de Cohérence Territoriale (SCoT) en Gironde

 

9 Schémas de Cohérence Territoriale se mettent peu à peu en place sur les vastes territoires de la Gironde. Permettront-ils de limiter efficacement l’étalement et le mitage urbains, qui consomment inexorablement territoires naturels agricoles et forestiers, et appauvrissent la biodiversité et les paysages ? Pas si sûr !
Le schéma de cohérence territoriale (SCoT) est un document d’urbanisme, qui détermine, à l’échelle d’un grand territoire, un projet comportant des orientations, cohérentes entre-elles, (...)

Urbanisme commercial : le trop plein en Gironde !

 

L’installation des grandes surfaces en Gironde est très mal régulée. Leur surnombre contribue à la désertification des centres-ville et à la dégradation des paysages. Cet urbanisme commercial, vecteur de déplacements motorisés, est incompatible avec la transition écologique de l’économie. Déjà des friches commerciales apparaissent ...
Une saturation du paysage commercial Force est de constater un développement outrancier des grandes surfaces commerciales en Gironde, aux conséquences dévastatrices, en (...)

Imperméabilisation des sols en Gironde

 

La poursuite de l’imperméabilisation des sols de Gironde, corollaire de l’étalement urbain, contribue à diminuer la résilience des territoires et des habitants concernés, face à l’augmentation probable des phénomènes climatiques extrêmes comme les vagues de chaleur ou les pluies intenses.
Les inondations survenues dans la nuit du 26 au 27 juillet 2013 dans l’agglomération bordelaise, suite à des pluies torrentielles, ont rappelé la vulnérabilité de certains territoires girondins, à ce type d’évènement, (...)