Image entête SEPANSO
Logo FNE

RETOUR AUX ESPÈCES INVASIVES

Grenouille taureau

Classification Anoures (grenouille et crapaud)
Nom usuel Grenouille taureau

Nom scientifique

Rana Catesbeiana
Région d'origine Est des Etats-Unis mais depuis 50 ans elle a été introduite dans des états américains de l'Ouest.
Dates et lieux d'introduction On la trouve en France, Italie, Allemagne, Pays Bas.
1990, gravières au Nord de Bordeaux.
Caractéristiques Elle mesure jusqu'à 20 cm pour un poids d'un kilo.
Modes ou raisons de l'introduction Il semble que quelques individus aient été importés de Louisiane par un conseiller général uniquement pour étonner son entourage.

Biologie

Alimentation
La langue est protractile. L'arrière de la langue est projeté vers la proie qui reste engluée dans un mucus adhésif.

Reproduction
La reproduction a lieu lorsque la température atteint 21°C. La femelle pond de 10 000 à 25 000 œufs.
La maturité sexuelle n'est atteinte qu'au bout de 24 mois.

Nuisances ou impacts occasionnés Vorace, elle consomme des arachnides, annélides, gastéropodes terrestres, insectes, autres amphibiens, têtards, oiseaux, jeunes tortues...

Moyens de lutte pratiqués

Prédateurs : gros poissons, blaireaux, notonectes, oiseaux, serpents...
Malheureusement aucune action pour éradiquer cette espèce n'a été menée, désormais plusieurs noyaux de population sont signalés dans le département de la Gironde.
Réglementation Aucune.

Informations complémentaires

Au zoo de Londres, une grenouille taureau à vécu 15 ans.
Aux Etats-Unis, des championnats de saut en longueur sont organisés.
Autres amphibiens importés Grenouille rieuse : son aire de répartition a augmenté en France du fait de lâchés volontaires à des fins commerciales. La grenouille rieuse a largement été utilisée dans les laboratoires universitaires. Cela a sans doute également contribué à son expansion.
Sa taille plus importante lui permet de concurrencer les autres grenouilles "vertes".
Sa proximité génétique avec les autres grenouilles "vertes" a pu entraîner une pollution du patrimoine génétique.

RETOUR AUX ESPÈCES INVASIVES