Image entête SEPANSO
Logo FNE

RETOUR AUX ESPÈCES INVASIVES

Myriophylle du Brésil

Classification Haloragacées
Nom usuel Myriophylle du Brésil

Nom scientifique

Myriophyllum aquaticum
Région d'origine Amérique centrale et subtropicale
Dates et lieux d'introduction Répandue en Europe du Sud, États-Unis, Afrique du Sud, Asie du Sud-Est, Nouvelle Zélande.
Signalée près de Bordeaux vers 1880.
Caractéristiques Plante hydrophyte, fixée, amphibie.
Feuilles verticillées par 4 ou 6.
Racines pouvant atteindre 80 cm.
La plante peut développer des racines aérifères.
Tige émergente jusqu'à 40 cm au-dessus de l'eau.
Modes ou raisons de l'introduction Beauté de son feuillage, grande capacité d'adaptation.
Introduite par le botaniste G. Eyquiem dans les jardins de Talence.
On signale son caractère envahissant dès 1913 au Nord de Bordeaux.

Biologie

Habitat
Milieux stagnants ou à faible courant.
Eaux bien éclairées.
Profondeur maximum de 3 mètres.
Grande tolérance vis-à-vis de la minéralisation et du pH.
Température optimale entre 20°C et 25°C.
Nécessite un ensoleillement important.
Fond vaseux; pour les rives, elle semble indifférente.
Reproduction
Par graine.
Par bouturage (fragment).
Nuisances ou impacts occasionnés Elle gène la pêche et la navigation.
Elle étouffe la végétation (quelques lemnacées ou azolla peuvent subsister entre les tiges émergées).
Elle participe à la banalisation des écosystèmes.

Moyens de lutte pratiqués

Arrachage
Réglementation  

Informations complémentaires

Des chercheurs ont isolé des composés phénoliques capables d'inhiber la croissance de cyanobactéries responsables de blooms algaux. Les toxines de ces algues peuvent entraîner la mort de poissons et d'invertébrés.
Ces composés phénoliques pourraient permettre d'améliorer la qualité des eaux.
Autres végétaux importés Lagarosiphon (Lagarosiphon major)
Elodée du Canada (Elodea canadensis)

RETOUR AUX ESPÈCES INVASIVES