Image entête SEPANSO
Logo FNE

RETOUR AUX ESPÈCES INVASIVES

Ragondin

Classification Mammifères
Nom usuel Ragondin

Nom scientifique

Myocastor coypus
Région d'origine Amérique du Sud
Dates et lieux d'introduction Introduit en France en 1882 du fait des élevages pour la fourrure, il y a eu des relâchés dans la nature en 1930. Aujourd'hui il est répandu quasiment sur tout le territoire français.
Caractéristiques Grande taille, queue cylindrique peu poilue, oreilles et yeux de petite taille, longues moustaches blanches.
Il peut peser jusqu'à 12 kilos.
4 orteils sur 5 sont palmés.
Mamelles situées sur le côté du dos.
Modes ou raisons de l'introduction Pour la fourrure.

Biologie

Alimentation
Plantes aquatiques et riveraines herbacées ou ligneuses.

Reproduction
Il peut se reproduire à n'importe quel moment de l'année, mais surtout l'hiver et l'automne. 130 jours de gestation, 2 portées par an de 2 à 9 petits.
Émancipation à 3 mois, maturité sexuelle à 7-8 mois.

Nuisances ou impacts occasionnés Fait des dégâts dans les cultures et les berges (terriers).

Moyens de lutte pratiqués

Appâts empoisonnés : la Bromadiolone (anticoagulant interdit dorénavant).
Piège trappe.
Le froid.
La circulation automobile.
Réglementation Classé nuisible

Informations complémentaires

Le poison peut tuer les poules d'eau, les lapins, les busards…
25 tonnes d'appâts empoisonnés (carottes) ont été utilisées en 1981-1982.
Le ragondin se cuisine en civet, en daube ou grillé.
Autres mammifères importés Vison américain (Mustela vison) : cette espèce est élevée pour sa fourrure. De très nombreux individus se sont échappés. Il rentre en concurrence avec le rarissime Vison d'Europe (Mustela lutreola) qui n'est plus présent que sur la façade Aquitaine et le Nord de l'Espagne.
Rat surmulot ou Rat d'égout (Rattus norvegicus) : introduit en Europe au XVIème siècle, il commet des dégâts importants.

RETOUR AUX ESPÈCES INVASIVES