Image entête SEPANSO
Logo FNE

RETOUR AUX ESPÈCES INVASIVES

Spartine de Townsend

Classification Graminées
Nom usuel Spartine de Townsend

Nom scientifique

Spartina townsendii
Région d'origine Hybride de la Spartine maritime et de la Spartine à fleurs alternes, reconnue en Angleterre en 1879.
Dates et lieux d'introduction En 1906, elle était présente dans la baie des Veys dans le Contentin.
Dans le Bassin d'Arcachon en 1985.
Caractéristiques Graminée mesurant jusqu’à 1,30 m de haut, longues feuilles plates vert clair.
De juin à octobre, elle possède des grappes d'épis rappelant le blé.
Elle forme de grands cercles pouvant atteindre 5 – 6 m, sur les vasières.
Modes ou raisons de l'introduction Inconnues.

Biologie

Habitat
Vases salées inondées à marée haute.

Reproduction
Par graine (hybride fixée fertile)
Par bouturage (fragment)

Nuisances ou impacts occasionnés Fixe la vase.
Consolide les hauts fonds.
Contribue à une lente poldérisation (exhaussement de 15 mm à 30 mm par an).
Le territoire de la Spartine est de 3500 hectares sur le Bassin d’Arcachon. Son rythme actuel de croissance lui fera coloniser l'ensemble de la zone en 30 ou 40 ans.

Moyens de lutte pratiqués

Chaux vive déversée avec une charrue spéciale tirée par un chaland. L'augmentation du pH et la chaleur produite tuent le rhizome (mais certains scientifiques craignent un re largage des polluants prisonniers de la vase).
En 1989, le SIBA, à Arès (Bassin d’Arcachon), a essayé une méthode d’extraction de substrat de 0,50 à 1 m, suivie d’un recouvrement de sable. Efficace mais trop coûteux !
Réglementation Aucune.

Informations complémentaires

Des phénomènes de régulation naturelle ont été constatés par des scientifiques.
Autres végétaux importés Cotonnier (Baccharis halimifolia) : originaire d'Amérique du Nord, il a été introduit au XVIIIème. Cet arbuste colonise les prés salés.
Ficoïde (Carpobrotus edulis) ou « griffe de sorcière » : cette plante grasse d'Afrique du Sud est encore appelée Figue des hottentots du fait de sa graine en forme de figue. Elle est naturalisée sur les sables et rochers de tout le littoral méditerranéen et s'installe progressivement sur la façade Atlantique.

RETOUR AUX ESPÈCES INVASIVES