Programme d’étude sur la stygofaune en Nouvelle-Aquitaine

La stygofaune désigne l’ensemble des espèces qui réalisent l’intégralité de leur cycle de vie dans les milieux aquatiques souterrains (rivières souterraines, nappes d’eau souterraine libres, sous-écoulements des cours d’eau).

Historique du projet

Gallaselle (Clos des Roches, MD, 2014)
Crustacé Gallasellus heilyi
(photo : M. Delangle / dét. : F. Malard)

En 2012, la DREAL Poitou-Charentes avait missionné Poitou-Charentes Nature pour entreprendre une étude ayant pour objectif premier de mieux connaître l’écologie et la répartition de la Gallaselle, un petit crustacé endémique des eaux souterraines du grand centre-ouest de la France.

Au cours de la campagne de terrain qui s’en suivit (2013-2015), la stygofaune associée avait également été inventoriée de manière systématique sur les 4 départements de l’ancienne région Poitou-Charentes (129 sites).

Les déterminations fines des spécimens récoltés (morphologie et génétique) ont révélé une biodiversité jusque-là insoupçonnée : une trentaine de taxons identifiés, avec bon nombre de « première mention », et quelques probables nouvelles espèces pour la Science.

Considérant l’importance des résultats de l’étude menée en Poitou-Charentes, et pour couvrir l’ensemble du territoire de la région Nouvelle-Aquitaine née du redécoupage administratif des régions au 1er janvier 2016, FNE Nouvelle-Aquitaine a décidé d’étendre les recherches aux deux autres anciennes régions Limousin et Aquitaine.

Le programme d’étude en cours

Le projet a ainsi été initié, sous l’égide de FNE Nouvelle-Aquitaine, avec pour objectif d’appréhender la relation entre la présence de cette faune dans ses habitats naturels et la qualité des eaux souterraines (avec la potentialité de développement d'un indice biologique «souterrain»).

Par ailleurs, s’agissant d’un projet d’acquisition de connaissances relatives à la biodiversité et à la qualité des milieux aquatiques souterrains, il s’inscrit dans différentes politiques et programmes déjà mis en place, et ce à plusieurs niveaux (Trame verte et bleue, Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires, Stratégie Régionale pour la Biodiversité, feuille de route Néo Terra - ambitions 8 et 9, programme régional Re-Sources, SDAGE Adour-Garonne actuel - 2016/2021 et futur - 2022/2027, etc.).

Calendrier prévisionnel & organisation du travail

Compte tenu de l’expérience acquise lors de l’étude menée en Poitou-Charentes, le projet a été scindé en deux phases :

  • une phase 1 (de septembre 2019 à avril 2020) correspondant à la réalisation d’une étude de faisabilité et de préfiguration de la phase 2 ;
  • une phase 2 opérationnelle (de mars 2021 à mars 2024) correspondant à la réalisation des campagnes de terrain (échantillonnages sur les sites présélectionnés en phase 1, mesures physico-chimiques sur site), déterminations des espèces par des experts taxonomistes, analyses en laboratoire, diffusion et valorisation des connaissances acquises.

Phase 1

En phase 1, FNE Nouvelle-Aquitaine a été la structure porteuse du projet, qui a fait l’objet d’une convention de délégation de maîtrise d’œuvre entre FNE Nouvelle-Aquitaine et la SEPANSO Aquitaine, le 14 juin 2018.

En phase 2, la SEPANSO Aquitaine porte le projet et en assure la réalisation, en partenariat très étroit avec FNE Nouvelle-Aquitaine.

Depuis le début de la phase 1, les deux chargés de mission dont les compétences sont complémentaires travaillant sur ce programme d’étude sont Thierry ALEZINE (hydrogéologue) et François LEFEBVRE (biologiste et écologue des milieux souterrains), lequel avait conduit précédemment l’étude en Poitou-Charentes.

Gouvernance et financement du projet

Gouvernance

Un Comité de pilotage (CoPil) a été mis en place dès le début de la phase 1 du projet.

Ce CoPil, dont la composition a été choisie pour lui permettre d’avoir un rôle décisionnel, est constitué d’experts scientifiques et techniques et des partenaires financiers.

Financement

Ce programme fait l’objet depuis le début de la phase 1 d’un financement du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, du Conseil Départemental de la Gironde, de la DREAL Nouvelle-Aquitaine et de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne.

En phase 2, s’ajouteront les financements de la Fondation Léa Nature et ceux d’autres Conseils Départementaux.

Diversité de la stygofaune en Région

Près de 400 taxons (métazoaires) ont été identifiés en France, dont une 30aine sur l’ancienne région Poitou-Charentes. À l’exception des vertébrés, tous les grands groupes taxonomiques sont représentés, avec par ordre d’importance : crustacés, mollusques, annélides, arachnides, etc.

Quelques exemples en photos de la biodiversité picto-charentaise, récemment révélée :

Sentinelles du climat

Les sentinelles du climat sont des espèces animales et végétales indicatrices des effets du changement climatique sur la faune et la flore de la Nouvelle Aquitaine. Pendant 6 ans, elles vont faire l'objet d'études scientifiques poussées.